Taux et quotients

Bien que les moyennes et les pourcentages soient des indicateurs très puissants, les taux et les quotients sont les types de mesures les plus couramment associés aux indicateurs clé de performance. L’indicateur le plus couru est sans conteste le « taux de conversion[1] » qui représente en fait une douzaine d’indicateurs différents qui dépendent de votre business model et de vos besoins en information.  Les taux vous aident à comprendre le pourcentage des visiteurs qui commencent le processus de conversion et qui arrivent effectivement au bout du dit processus. Les quotients sont généralement plus complexes. J’ai choisi de traiter les taux différemment des pourcentages du fait de leur utilisation courante dans l’industrie: on parle de taux de conversion et non de pourcentage des visiteurs qui ont achevé tel ou tel processus.

Comme pour les pourcentages, j’ai décidé de ne pas ajouter « multiplié par 100 » pour simplifier la description et la définition de chaque taux. Quand vous construisez ces taux dans vos feuilles de calcul et vos outils de génération de rapports, n’oubliez pas de multiplier vos taux pour que les lecteurs des rapports puissent voir le type d’indicateur auquel ils s’attendent. Les gens comprendront différemment un taux de conversion de 0,03 ou de 3%, croyez-moi !

N’oubliez pas qu’avec la plupart des taux de conversion, il convient de les décrire en termes de ventes, puisque c’est le type de conversion qui revient le plus souvent. Néanmoins, si vous ne vendez pas directement via Internet, n’écartez pas pour autant ces indicateurs et essayez de calculer ces taux quels que soient vos événements de conversion. Vu que le taux de conversion est un excellent indicateur de haut niveau du succès de votre site, tous les types de sites devraient au moins essayer de calculer cet indicateur clé de performance, de faire des rapports qui s’y rapportent et de s’en servir pour conduire le changement.

N’oubliez pas non plus que si vous avez plusieurs événements de conversion sur votre site, il serait approprié de calculer la plupart de ces taux par événement de conversion. Par exemple, si vous vendez des chaussures et que vous avez une newsletter à laquelle les visiteurs peuvent souscrire, vous devez calculer les taux de conversion des commandes et des acheteurs non seulement pour le processus d’achat mais aussi pour la souscription.

Taux:

[1] NdT: anglicisme; on parle aussi en français de taux de transformation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *