Chapitre 2 – Introduction aux Indicateurs Clés de Performance

 

Comme il a été évoqué dans l’introduction, les indicateurs clés de performance répondent à une peur structurelle généralisée de se retrouver avec des tableaux à rallonge ou dans une interface incompréhensible. L’idée derrière les KPIs, c’est de pouvoir transformer des données techniques pour les présenter dans un langage compréhensible par vos interlocuteurs business.

Les indicateurs clés de performance:

  • Indiquent des taux, des quotients, des pourcentages et des moyennes et non pas des chiffres bruts

  • Utilisent des jauges, des thermomètres ou des "feux rouges" au lieu des histogrammes et des "camemberts"

  • Mettent les données dans leur contexte en fournissant des explications au lieu de les présenter de manière tabulaire.

  • Conduisent à la prise de décisions critiques aux stratégies de l’entreprise

Cette dernière considération est la plus importante: les bons indicateurs clés de performance induisent l’action. Pour que le message passe bien, je vais le répéter: les bons indicateurs clés de performance induisent l’action. C’est en fait une façon plus polie de dire que "tout KPI qui, lorsqu’il change tout à coup de façon inattendue, ne provoque pas immédiatement un coup de fil, l’envoi d’un e-mail ou le besoin d’aller chercher de l’aide dans le bureau d’à côté, ne vaut sans doute pas la peine d’être mesuré."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *