Chapitre 1 – Introduction

Après avoir passé la plupart de ma vie professionnelle dans le domaine des web analytics, que ce soit comme programmeur, comme consultant ou comme analyste expert dans le domaine, il y a une chose que j’ai remarquée à plusieurs reprises : les web analytics, ce n’est pas facile. Peu importe que l’interface de consultation des rapports soit simple ou très avancée, les utilisateurs commerciaux ne prennent tout simplement pas le temps de comprendre les données mises à leur disposition et d’en tirer le meilleur parti. Et pourtant, c’est un fait avéré : les données provenant du Web sont critiques aux succès de toute entreprise qui veut faire des affaires sur Internet. La question à se poser est donc : "Comment faire pour que davantage de personnes s’intéressent aux données récoltées par notre site Web?"

Et si on rendait ces données faciles à comprendre?

Une présentation web analytics "traditionnelle" est composée de page après page de données présentée sous formes de tableaux Excel ou de diaporamas PowerPoint utilisant un jargon hyper-technique, un vocabulaire que les gens "normaux" ne comprennent pas. Les éditeurs de solutions web analytics vous diront parfois en toute franchise: "notre outil est si facile à utiliser que tous vos employés voudront s’en servir!" C’est malheureusement rarement le cas et ce genre d’attitude conduit généralement les entreprises à faire le tour des éditeurs de solutions web analytics à la recherche de "la bonne interface" ou des "bons rapports".

Pour la plupart des gens qui travaillent dans des activités liées à Internet, la "bonne interface" est un fichier Excel, un diaporama PowerPoint ou un e-mail avec des commentaires. Pour les autres, les "bons rapports" ce sont tout simplement les rapports bien précis dont ils ont besoin pour faire leur travail, présentés dans un format et un langage qu’ils comprennent. Dans le premier cas, ces formats sont génériques et déjà utilisés partout dans le monde de manière généralisée. Dans le deuxième cas, les rapports sont uniques et spécifiques à l’entreprise, à son activité et aux responsables auxquels ils sont destinés. Ces rapports sont d’ailleurs généralement livrés individuellement à leurs destinataires. En fait, il est même peu probable que la plupart des gens se servent d’outils de web analytics pour faire de véritables analyses pertinentes.

Que pouvez-vous y faire?

Personnellement, je vous recommande de mettre en place des indicateurs de performance clés ainsi que de vous faire aider par des experts en analyse. Ceci vous évitera d’avoir à examiner toutes les solutions de web analytics du marché en y cherchant la perle rare. Après des années d’expérience et de recherche, on s’aperçoit qu’une bonne utilisation d’indicateurs de performance clés – dans les mains des bonnes personnes et distribués dans toute l’entreprise – a un effet didactique bien plus important sur la compréhension de l’impact qu’a Internet sur l’activité de l’entreprise dans son ensemble, par rapport à ce que peut apporter une "belle" interface utilisateur ou un "joli" graphique en camembert.

Quand les entreprises prennent les devants et définissent leurs objectifs commerciaux et les activités des internautes qui contribuent à ces objectifs, les indicateurs de performance clés deviennent évidents.

Si tout le monde reçoit les "bons" rapports d’indicateurs-clés de performance, tout le monde est sur la même longueur d’onde et l’équipe commerciale commence à récolter les fruits de son investissement en web analytics.

Ce livre est consacré aux indicateurs-clés de performance, ce qu’ils représentent, comment ils sont définis, comment ils sont utilisés, par qui ils devraient être utilisés – la totale!

Si vous êtes vraiment déterminé(e) à tirer le maximum de votre investissement web analytics, continuez la lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *