Au sujet des cookies

Tous les outils de web analytics haut de gamme se basent principalement sur les cookies du navigateur pour réconcilier une série de pages vues consécutives au sein d’une même visite et pour transformer plusieurs visites en sorte d’historique de navigation de chaque visiteur de votre site web.

Malheureusement, les internautes effacent ou bloquent les cookies, rendant ainsi moins précis les outils nécessitant l’utilisation de cookies. Le débat sur le blocage et l’effacement des cookies n’a pas sa place dans ce livre. Cela dit, il me semble bon de préciser l’impact que peuvent avoir le blocage et l’effacement des cookies sur les KPIs dont je parle dans ce livre:

Blocage de cookies: Les internautes qui interdisent que les cookies reçoivent une valeur tronquent de facto tout calcul basé sur les concepts de « session » ou de « visite ». Certains outils de web analytics vont faire appel à des méthodes moins précises que les cookies pour reconstituer des visites à partir d’une série de page vues; d’autres outils ignorent tout simplement les informations concernant la visite dans le cas de refus des cookies. On s’aperçoit mieux de l’impact du blocage des cookies lors de la consultation de rapport de KPIs tels que nombre de pages vues en moyenne par visite, où les pages vues seront bien toutes comptées mais où le nombre de visites ne voudra rien dire puisqu’il aura été supprimé de l’équation.

Effacement de cookies: les internautes qui effacent du disque dur de leur ordinateur les cookies associés aux outils de web analytics, soit manuellement ou via un logiciel anti-spyware. Ce comportement a une influence directe sur les calculs de « visiteurs ». La mesure à court terme des visiteurs ressent moins les effets de cet effacement des cookies mais, sur la durée, l’effacement des cookies continue et les visiteurs qui avaient déjà été identifiés à l’occasion d’une précédente visite sont comptabilisés comme de nouveaux visiteurs. L’impact de l’effacement des cookies est plus flagrant sur des rapports tels que le nombre moyen de visites par visiteur où un seul et même internaute apparaîtra comme plusieurs visiteurs à cause de la répétition de la remise à zéro du cookie.

Au lieu d’inclure pour chaque indicateur de ce livre un paragraphe sur l’impact de ces deux comportements sur la collecte des données sur vos visiteurs, je préfère vous donner les conseils suivants:

  1. Demandez conseil à l’éditeur de votre outil web analytics sur la meilleure conduite à adopter vis-à-vis des cookies.
    La plupart des éditeurs vous conseilleront d’utiliser des cookies d’origine[1] afin de réduire au maximum le blocage et l’effacement systématique des cookies. Je vous recommande de suivre les conseils de votre éditeur, à moins bien sûr qu’il ne vous dise qu’il n’y connaît rien et à ce moment-là, je vous recommande vivement de changer de fournisseur de solution web analytics.
  2. Limitez les risques associés aux cookies grâce à l’utilisation de cookies tiers et en examinant de petites périodes dans la mesure du possible.
    Une des raisons pour lesquelles je conseille de travailler sur des rapports journaliers ou hebdomadaires est que ce délai réduit laisse moins de temps aux internautes pour effacer leurs cookies.
  3. Ne faites pas une montagne du blocage ou de l’effacement des cookies.
    Tant que vous êtes au courant du phénomène d’effacement des cookies, vous êtes bien mieux loti que de nombreuses entreprises qui n’ont même pas pris conscience du problème. Vos indicateurs-clés sont là pour vous alerter des changements de ce genre ; servez-vous-en pour mettre en relief les conséquences du blocage et de l’effacement de cookies.

Pour plus d’information sur les problèmes liés aux cookies et les solutions à ces problèmes, je vous conseille la lecture des chapitres 15, 16 et 17 de mon livre Web Analytics Hacks. Le premier chapitre traite de la précision des données lors de l’utilisation de cookies, le deuxième traite des cookies d’origine (first-party, première partie), et le troisième traite des alternatives aux cookies. Pour plus d’information sur mon livre Web Site Measurement Hacks, visitez mon site web sur www.webanalyticsdemystified.com.

 


[1] NDT: cookies du domaine d’origine ; en anglais: first-party cookie

2 réflexions au sujet de « Au sujet des cookies »

  1. Et que pensez vous de l’enrichissement de cookie pratiqué par certaines solutions pour éviter ce problème et comment ça se passe concrètement est ce que c’est légale ?

  2. Bonjour Amine,
    tout dépend du type de cookie et de l’information qu’il contient. Tant que le cookie est géré par le domaine d’origine, on réduit l’importance du problème.

    En règle générale, il faut s’assurer qu’il ne contient pas de données d’identification personnelle (PII) ou en tout cas pas de données qui permette d’identifier une personne en dehors d’identifiants propres au site. Par exemple: un numéro client est un identifiant propre à un site e-commerce, ce qui ne voudra pas dire qu’utiliser ce numéro client tel quel permettra de remonter au niveau de Madame Michu, cliente numéro ABC123456.

    Ensuite, s’assurer que le site fait son possible pour se mettre en conformité avec les réglementations en vigueur sur les cookies (opt-in notamment)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *